Le dernier coup de cœur avant les vacances

08 Déc
0 comment

Motivation scolaire – Le dernier coup de cœur avant les vacances

Le retour du soleil et des journées qui s’allongent amènent leur lot de joies pour les enfants qui peuvent (enfin) jouer dehors après les classes. L’année scolaire tire à sa fin, ne reste plus que quelques semaines… C’est particulièrement à ce temps-ci de l’année que la motivation des enfants face aux devoirs et leçons est difficile à maintenir. La fatigue se fait sentir, les activités sportives extérieures reprennent pour plusieurs et l’envie de faire relâche est très présente. Avouons-le, même les parents préfèrent à cette période sortir prendre l’air et saluer les voisins plutôt que d’assister leurs enfants dans les devoirs. Cependant, ces dernières semaines sont déterminantes, puisque les examens qui permettront de situer l’enfant par rapport à ses pairs et de déterminer les acquis qu’il aura réussi à faire dans son année sont encore à venir. Il va sans dire que les efforts ne doivent pas être abandonnés si près de la ligne d’arrivée mais plutôt redoublés !

 

Les enseignant(e)s ont bien leurs trucs et techniques pour motiver les enfants, mais en tant que parents, voici quelques notions à retenir pour stimuler votre progéniture : parmi les indicateurs de la motivation scolaire, les chercheurs ont identifié que le fait d’offrir à l’enfant des choix et des options augmentait leur désir de réussite. Ainsi, vous pourriez par exemple donner le choix à votre enfant du moment où il fera ses devoirs plutôt que de le cantonner dans une routine rigide comme vous en avez peut-être l’habitude dans la saison froide. Peut-être pourra-t-il s’y mettre en déjeunant plutôt qu’en revenant de l’école et profiter de ce moment pour enfourcher son vélo. Il pourrait également choisir de délaisser les bonshommes du samedi matin pour avancer son travail et alléger les soirs à venir. En choisissant le moment de faire ses devoirs, l’ordre dans lequel ils seront faits, l’endroit où il les fera ou même la position dans laquelle il se placera procurera à votre enfant une impression de contrôle et il sera peut-être plus enclin à s’exécuter que si cela lui est imposé.

 

Autre élément ayant porté fruits au plan motivationnel dans les études scientifiques : le fait de faire voir l’utilité des apprentissages aux enfants. Sortez les sermons ou, mieux, montrer leur comment leurs acquis de l’année qui s’achève sont utiles dans leur vie. Les maths ne permettent-ils pas de s’amuser à faire des statistiques de leurs équipes préférées ou encore à effectuer des prédictions concernant l’équipe qui remportera la coupe Stanley ? Le français n’est-il pas à la base du camp de théâtre dans lequel ils sont inscrits ? La géographie est bien essentielle quand vient le temps de voyager, et que dire de l’histoire…

 

Enfin, la plus importante source de motivation constitue la fixation de buts et d’objectifs personnels. Ainsi, en plus de faire le bilan avec votre enfant des objectifs fixés en début d’année ou de session pour l’aider à se situer dans ses réalisations, il peut être stimulant de fixer des objectifs à court terme. Par exemple, proposez à votre enfant un objectif de 30 minutes d’études par soir, lequel sera récompensé par le double du temps à jouer dehors ; construisez un calendrier où il devra accumuler des soleils qui seront épinglés à chaque journée où il aura réussi à effectuer ses tâches académiques en échange d’une récompense déterminée d’avance ; signez avec lui un contrat de « persévérance », dans lequel vous vous engagez également à effectuer de façon quotidienne une activité qui ne vous chante guère et encouragez-vous mutuellement. Soyez créatif et surtout, n’hésitez pas à consulter votre enfant pour savoir ce qui le motiverait. Peut-être a-t-il simplement besoin du soutien et des encouragements bienveillants de son parent !

 

Ariane Hébert, psychologue